Menu principal

CHANGE LANGUAGE

Acquisitions 2014

La collection du Musée, constituée de près de 1300 oeuvres, s’enrichit chaque année au fil des expositions temporaires.


En 2014 le Musée a acquis :

Ben Schumacher, Rebirth of the Bath House : Suspended Aggregate ; Faciliting and displacing Flow, Cooling immersion ; Novec Resistance, 2014.
Table de billard, rails alu, huile minérale, riz, impression 3D, plastique, verre, câbles, papier. Dimension variable 100m².
Les sources d’intérêt de l’artiste dans la conception de ce projet sont la cybernétique, les analyses de données, de statistiques et tout ce que les systèmes auto-régulés et normés créent d’interactions entre les différents éléments. Les liens de cause à effet initiés par des données souvent abstraites, traitées par des logiciels informatiques, mais surtout leur potentiel rendu plastique et esthétique fascinent l’artiste.
Acquise à la suite de l’exposition Ben Schumacher, Rebirth of the bath house (2014).

Eduardo Basualdo, La Isla (The Island), 2009, installation.
Bois, bois brulé, cuivre, bonsaï, circuits électriques, moteurs, lumière, silicone, verre, résine, papier, fusain. 400 x 400 x 600 cm.
The Island, est une maison en réduction conçue par Eduardo Basualdo à partir des vestiges brûlés d’un immeuble construit en bois de San Telmo à Buenos Aires. « Penser le corps comme une maison est très tentant. » dit-il, « Nous sommes nés à l’intérieur et nous établissons une relation avec. Nous pouvons soit explorer ses limites, le connaître, l’habiter entièrement, soit nous pouvons rester dans un coin et le déserter.»
Acquise après sa dernière présentation à la Biennale de Gwangju (2014).

Marlène Mocquet, Caliméro, 2009, techniques mixtes sur toile. 240 x 400 cm.
Chaque tableau de Marlène Mocquet est peuplé de personnages, d'animaux et d'objets anthropomorphes composant une image sophistiquée, construisant une histoire à l'allure faussement naïve. Don de l’artiste.

 Don exceptionnel d’Erró. L’artiste a offert au musée 130 dessins et esquisses ainsi qu’une œuvre majeure, Silver Surfer Saga (1999), grand tableau de 3 mètres par 5 mètres.

 Acquisition de Jardin synthétique à l’isolement (2014) d’Antoine Catala, artiste français basé à New York. Son installation, Il était une fois… , véritable rébus, a été présentée lors de la 12e Biennale de Lyon, Entre-temps… brusquement et ensuite, du 12 septembre 2013 au 5 janvier 2014.

 Acquisition de Astronaut Jesus et Chalk Desk & Chairs (2013) de Tavares Strachan. L’œuvre a été produite à l'occasion de la 12e Biennale de Lyon, Entre-temps… brusquement et ensuite, du 12 septembre 2013 au 5 janvier 2014.
L’artiste a représenté les Bahamas à la dernière Biennale de Venise (2013).


Antoine Catala, Jardin synthétique à l’isolement
Vue de l’exposition Antoine Catala, Jardin synthétique à l’isolement au MAC Lyon, 2015. © Photo : Blaise Adilon.