Menu principal

CHANGE LANGUAGE

Acquisitions 2018

Constituée de près de 1300 œuvres, la collection du macLYON s’enrichit chaque année au fil des expositions temporaires et de la Biennale de Lyon.

Ces œuvres ont rejoint la collection en 2018 :

► David Tudor, Rainforest V (variation 4), 1973-2017
À l’occasion de la 14e Biennale de Lyon, le MAC lance une souscription publique et acquiert cette œuvre grâce à la participation de 133 donateurs.
David Tudor est un pionnier de la musique électronique. En 1968, il écrit la partition de Rainforest pour une chorégraphie de Merce Cunningham. En 1973, le compositeur réinterprète cette œuvre en compagnie des membres de Composers Inside Electronics. Ils décident d'en faire un environnement sonore, Rainforest V. Des objets, choisis pour leurs formes et leurs qualités acoustiques variées, font office de haut-parleurs. Suspendus dans l'espace, ils résonnent de leurs propres sons et composent une forêt bruissante. C'est la quatrième variation de cette œuvre qui entre dans nos collections.

► Yuko Mohri, Moré Moré (Leaky) : The Falling Water Given # 4-6, 2017
Constatant dans le métro tokyoïte que les bricolages destinés à canaliser l'eau des fuites diverses présentent un caractère poétique, Yuko Mohri imagine Moré Moré. L'œuvre acquise est constituée de trois portants sur lesquels s'agencent par réglages successifs une foule d'objets mus par la circulation d'un mince filet d'eau. L'ensemble ludique et musical est composé par la musicienne comme un moment poétique plein d'humour et de douceur offert au spectateur. Cette œuvre est acquise à l’issue de la 14e Biennale de Lyon.

► Matthew McCaslin, Don't Ask Me, 2011
Les œuvres de McCaslin s'inscrivent à la frontière de la nature et de la technologie en associant les matériaux de construction courants ou l’électronique grand public dans des formes qui peuvent évoquer le chaos ou le désordre, ou faire preuve de formalisme ou de minimalisme. L’œuvre est un don de l’artiste et de sa galerie la Triple V.

► KOLKOZ, Film de vacances, Miami, 2016, Film de vacance, Hong Kong, 2016
Kolkoz met en confrontation la confusion des mondes, ceux de la simulation numérique et ceux de la vie faite de chair et d’os. Les deux artistes, Samuel Boutruche et Benjamin Moreau affectionnent le détournement, la customisation et la simulation et transforment en animation 3D leurs propres films. Ils les présentent au sein d’installations reproduisant en 3D mais sans détail ni texture le mobilier des salons où ils sont habituellement regardés. L’œuvre est un don des artistes.

acquisitions

Le SlideShowPro photo gallery a besoin du plugin Flash Player un navigateur web ayant activ le Javascript.