Menu principal

CHANGE LANGUAGE

Jean-Luc Parant

Né en 1944 à Tunis (Tunisie), Jean-Luc Parant vit et travaille à Fresnay-le-Samson (France).

Jean-Luc Parant fait des boules parce que la Terre est une sphère qu’on ne peut voir. Il associe littérature et arts plastiques pour réinventer un univers qui lui soit propre, pour l’établir à sa mesure. À partir d’observations infinitésimales, il interprète le monde : la boule en est le mètre, et le sens, l’être et la raison. Les yeux, la tête, les astres et les planètes ne forment que la part émergée de cet univers poétique. Les boules sont douées de paroles qui gagnent le plafond. Elles prolifèrent en miroir ou en abyme, nous sont livrées par les mots comme par les formes : portraits, ombres, empreintes, reliefs et changements d’échelle en incarnent le déploiement.

En 2016, pour l’exposition Le bonheur de deviner peu à peu, Jean-Luc Parant donne Sans Titre, (Paroles) et développe ainsi la 4e phase de l'œuvre générique Éboulement débutée en 1991 lors de la 1ère Biennale de Lyon. Éboulement est le résultat d’un contrat moral passé par l’artiste et le musée. Fondée sur un projet d’envahissement, l’œuvre ne sera achevée qu’à la mort de l’artiste ou du musée. Augmentée en 1995, 2004 et 2016, cinq étapes supplémentaires sont prévues et en cours de réalisation, mais de nombreuses autres étapes sont inconnues.

Don de Jean-Luc Parant

Le SlideShowPro photo gallery a besoin du plugin Flash Player un navigateur web ayant activ le Javascript.