Menu principal

CHANGE LANGUAGE

Jean-Luc Mylayne, Tête d'or

Du 15 mai au 2 août 2009



C'est à l'occasion de la Biennale de Lyon 2001 qu'est née l'envie de présenter plus largement le travail de Jean-Luc Mylayne : il y avait exposé une pièce monumentale N°105 Septembre à décembre 1991, Les poissons rouges. Aujourd'hui, le macLYON choisit de consacrer 2 de ses étages d'exposition à l'oeuvre de cet artiste singulier.

Depuis 1976, Jean-Luc Mylayne vit en nomade sur les routes de France et du monde à la recherche d'oiseaux qu'il photographie. Sa quête porte avant tout sur la rencontre, intime et furtive, avec l'oiseau. Chacune de ses photographies est tirée, sauf exception, en un unique exemplaire et Jean-Luc Mylayne n'a produit dans sa carrière qu'à peine plus de 400 photographies. Ces 15 dernières années, seules 2 expositions lui ont été consacrées en France : le Musée d'art moderne de Saint-Etienne en 1991 et le Musée d'art moderne de la Ville de Paris en 1995.

En revanche, Jean-Luc Mylayne vient de présenter une série d'expositions monographiques dans diverses institutions américaines parmi lesquelles the Art Museum of Houston, the Henry Art Gallery of the University of Washington, Seattle, the Museum of Contemporary Art Cleveland, the Krannert Art Museum, University of Illinois, Urbana-Champaign et prochainement au Parrish Art Museum, Southampton. Par ailleurs, il expose très régulièrement aux prestigieuses galeries Barbara Gladstone (New York / Bruxelles) et Monika Sprüth, Philomène Magers (Berlin / Londres).

L'artiste présente au macLYON un ensemble inédit de 71 photographies grands formats et produites pour l'occasion.