Menu principal

CHANGE LANGUAGE

Motopoétique

Alors, la moto ?

Rien n'est plus simple et plus complexe à la fois. Tout est dit, énoncé, avec la moto : de la vitesse à la mort, de l'amour à la guerre, de la technique à l'esthétique. Mais la moto, c'est à vivre et à pratiquer. Si "l'art c'est ce que font les artistes", la moto c'est probablement "ce qu'en font les motards". Par conséquent, Motopoétique n'est pas une expo de motos. Motopoétique est une expo d'art.

La moto, en ce qu'elle est un mythe, une culture et un rituel, a passionné de nombreux artistes. Mais pour réussir une expo d'art dont le référent est (aussi) la moto du motard, sa bécane, son engin entre les jambes et son aigle sur le dos, il nous faut réunir deux qualités, ou plutôt deux pratiques : celle de l'histoire de l'art et celle de la moto.

Paul Ardenne pratique les deux, exceptionnellement. Avec lui, nous sommes convenus d'exposer des oeuvres d'abord. Mais de ne pas exclure le soutènement culte de l'univers motard. C'est pourquoi, avec les oeuvres, mais entre elles, on retrouvera, sous forme d'interviews filmées, cette culture de la moto. Elle sera dite par un historien d'art, c'est-à-dire telle que la raconte Paul Ardenne.

Motopoétique est réalisée à partir d'une idée de Paul Ardenne, commissaire, qui s'est entouré de Barbara Polla, commissaire associée, et de l'équipe curatoriale du musée pour assurer les productions et la scénographie. C'est un hommage aux bikers, dont l'art est ce qui rend la vie moins monotone, au risque de la perdre. Et c'est un hommage à l'art qui rend la vie si convaincante.

Thierry Raspail

Motopoétique

Le SlideShowPro photo gallery a besoin du plugin Flash Player un navigateur web ayant activ le Javascript.