Menu principal

CHANGE LANGUAGE

Cafés Mot'Art

Autour d’un verre, les Cafés Mot’Art vous proposent de débattre de thématiques motardes et artistiques.

Dans le cadre de l'exposition Motopoétique et en partenariat avec l’ENS de Lyon, dans le cadre du projet Moto Portraits.

Toutes les rencontres ont lieu au café du Musée, en entrée libre.
Réservation conseillée : au 04 72 69 17 19 ou publics@mac-lyon.com

Le tatouage
Entre marginalité et conformité sociale

Le biker rebelle, membre de la « tribu des Harley », est l’une des nombreuses icônes produites par la culture populaire américaine d’après-guerre. Le tatouage des motards a immédiatement été un marqueur pour dire sa marginalité, une appartenance et des valeurs spécifiques autour du culte de la moto. C’est donc le corps tatoué comme espace d’exposition qui servira de fil rouge pour cet apéro-débat : quelle est la place des bikers dans l’histoire culturelle des tatouages ? Comment les tatouages communiquent des signes d’appartenance et des contre-messages ? Que signifie la banalisation des tatouages dans la culture de masse contemporaine et comment dire aujourd’hui sa rébellion contre l’ordre établi ? 

Rencontre animée par Samuel Lézé, anthropologue à l’ENS de Lyon, membre du laboratoire Triangle – UMR 5206 et ses étudiants.

Mercredi 26 février 2014 à partir de 18h

Moto, bande dessinée, jeu vidéo
3 objets de passion

Pour ses amateurs les plus fervents, la moto est un véritable art de vivre. Cette intervention vous propose d'explorer les relations de citation et de subversion parfois inattendues qui se nouent entre la moto et deux autres "objets de passion" de la culture visuelle contemporaine, la bande dessinée et le jeu vidéo.

Rencontre animée par Isabelle Guillaume, étudiante à l'ENS de Lyon.

Mercredi 2 avril 2014 à partir de 18h

Motos et motards dans la publicité
re-création d'un mythe ou détournement de stéréotypes ?

Véritables incarnations de la liberté, de la vitesse et du danger, motos et motards semblent
faire de parfaits objets publicitaires. Ils suscitent le désir et le questionnement, tout ce que la
publicité cherche pour nous attirer, nous consommateurs. On pourra alors se demander comment
celle-ci parvient à utiliser l'image des motos et des motards, qu'elle cherche à vendre des motos ou
bien tout autre produit de consommation. A travers l'étude de spots et affiches publicitaires pour
des entreprises aussi variées qu'Harley Davidson, Evian ou encore PMU, nous verrons en quoi la
publicité oscille entre utilisation des représentations mythiques du monde de la moto et
détournement parodique de ses composantes.

Rencontre animée par Laurent Tréves, étudiant à l'ENS de Lyon.

Mercredi 9 avril 2014 à partir de 18h