Aller au contenu principal
retour aux expositions

macSUP #3

Hors les murs
Visuel
Image
Vue événement Mac Sup
macSUP#2
partager
Contenu

Cette année, les trois artistes participant sont Nicolas Daubanes, Linda Sanchez et Jan Kopp. De jeunes réfugiés intègrent le programme, grâce à la participation de SINGA. Ensemble, ils développent un programme transdisciplinaire et investissent différents champs de la connaissance en mêlant des processus de recherche et de création : sciences humaines, art contemporain, sciences exactes.
À l’issue de 7 séances de travail, ils transmettent aux publics le processus de création vécu en proposant des ateliers expérimentaux.

Le rendez-vous du samedi 28 mars 2020 pour découvrir leurs propositions a été annulé en raison de la situation sanitaire Covid-19.

Écrites avec les étudiants au fil du confinement, Jan Kopp a fait deux propositions participatives, invitant à des actions individuelles qui seront assemblées en une grande histoire.

› Retrouvez l'ensemble de l'appel à participation ici

Établissements participant en 2019-2020 :
L’Université Lyon1, l’École normale supérieure de Lyon, l’INSA de Lyon, l’Université Lyon3, l’emlyon business school, l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, SINGA Lyon (mouvement citoyen d’accompagnement aux réfugiés), le Musée d’art contemporain de Lyon.

 

 
Date
-
ajouter à mon calendrier

En savoir plus

Texte En savoir plus : Gauche
 
Texte En savoir plus : Droite

Artistes de la session 2019-2020 :

Nicolas Daubanes
Nicolas Daubanes s’intéresse aux situations de contraintes, et au génie déployé par les humains pour s’en libérer. Qu’il s’agisse de fragiles dessins à la limaille de fer, de sculptures de béton chargé de sucre qui s’effondrent peu à peu, ou de fragments de témoignages de résistants figés dans la céramique… les matériaux ne sont jamais choisis au hasard et sous-tendent son propos. 
Son projet pour macSUP prend place au sein du Mémorial National de la Prison de Montluc.
Nicolas Daubanes est né en 1983. Il vit et travaille à Marseille.

Jan Kopp
Son œuvre prend appui sur l’expérience humaine, et se modèle en fonction des hypothèses qui naissent du projet. Qu’il construise un bateau avec des lycéens, qu’il implante des Photomatons dans plusieurs pays, ou qu’il installe un parterre de billes, son travail aborde la question du déplacement dans tous les sens du terme.
Jan Kopp est né en 1970. Il vit et travaille à Lyon.

Linda Sanchez
Linda Sanchez développe une approche expérimentale et crée les outils de captation des phénomènes physiques qu’elle étudie. Quel que soit le médium, celui-ci dépend toujours du cheminement qui préside à l’œuvre. Elle crée des formes diverses et poétiques : long métrage suivant les tribulations d’une goutte d’eau ; linceul de sable ; parterre de feuilles A4 en équilibre ; éléments en béton colonisés par du lichen…
Linda Sanchez est née en 1983. Elle vit et travaille à Marseille.

FAQ