Aller au contenu principal
retour aux expositions

16e Biennale de Lyon - 2022

Manifesto of fragility - Exposition
Visuel
Image
Manifesto of fragility - 16e Biennale de Lyon
Design Studio Safar
partager
Contenu

Créée en 1991, la Biennale de Lyon s’affirme aujourd’hui, après plus de trente années d’existence, comme la plus importante manifestation en France consacrée à l’art contemporain et un temps fort dans l’agenda des événements majeurs à l’échelle mondiale.

Imaginée par les commissaires Sam Bardaouil et Till Fellrath comme un “manifeste de la fragilité”, la 16e édition de la Biennale d’art contemporain de Lyon affirme la fragilité comme intrinsèquement liée à une forme de résistance, initiée dans le passé, en prise avec le présent et capable d’affronter l’avenir.

manifesto of fragility est structuré en deux axes distincts qui viennent illustrer la question de la fragilité abordée par la Biennale. L’axe horizontal, géographique, présente les contributions de plus de 80 artistes contemporain·e·s originaires de 39 pays, qui abordent le thème de la fragilité dans une grande diversité de pratiques artistiques. L’autre, vertical, chronologique, propose plus de 100 objets et œuvres d’art couvrant deux millénaires d’histoire, prêtés par plusieurs collections de Lyon et d’ailleurs.

En complément de ces deux axes, la Biennale fait également une incursion dans le contexte tumultueux, et pourtant considéré comme un âge d’or, des années 1960 à Beyrouth, avec 230 œuvres réalisées par 34 artistes et plus de 300 documents d’archives issus de près de 40 collections à travers le monde. Cette partie de la Biennale revêt une importance toute particulière compte tenu des liens et interactions historiques entre les villes de Lyon et de Beyrouth, centrés autour du commerce de la soie au XIXème siècle, puis du mandat français en 1920.

Toute la programmation de la Biennale : labiennaledelyon.com

Date
-
ajouter à mon calendrier
Tarif

1 billet = 6 lieux d’exposition

Le billet d’entrée donne accès 1 fois à l’ensemble des 6 lieux d’exposition intégrés au parcours. Il est valable sur toute la durée de l’exposition, du 14 sept. au 31 déc. 2022.

 

Tarifs

Prévente du 29.08 au 10.09 : 15€

Plein tarif : 20€ sur place, 18€ en ligne
Tarif réduit : 12€ sur place, 10€ en ligne
Tarif mobilités durables : 15€, sur présentation de votre casque de vélo ou d’un justificatif de transport collectif en billetterie.

Gratuit pour les - de 15 ans. Autres conditions de gratuité ici.

Pass permanent : 35€ sur place, 28€ en ligne
Pass permanent Duo : 50€ sur place, 42€ en ligne
Pass permanent -26 ans : 20€ sur place, 18€ en ligne

Sur place, la billetterie ferme une heure avant la fermeture des expositions.

Acheter un billet / Réserver une visiter
Informations horaires

Horaires au macLYON :
Du mardi au vendredi de 11h à 18h et le week-end de 11h à 19h
Fermeture à 17h le 24 et 31 décembre et fermeture exceptionnelle le 25 décembre.

Ouverture au macLYON pour les journées pros (sur accréditation) :
lundi 12 et mardi 13 septembre : 10h-19h

 

Lieu

Les 6 lieux de la Biennale : Usines Fagor, macLYON, Musée Guimet, IAC - Institut d'Art Contemporain - Villeurbanne, Musée d'Histoire de Lyon - Gadagne, Lugdunum - Musée & Théâtres romains.

S'y rendre / Infos pratiques

En savoir plus

Texte En savoir plus : Gauche

La Biennale au macLYON :

Présentée au premier étage du macLYON, l’exposition Les nombreuses vies et morts de Louise Brunet rassemble plusieurs centaines d’oeuvres d’art, d’objets et de documents d’archives, couvrant des géographies diverses sur plusieurs millénaires. De Lucas Cranach au design industriel des années 1960, des stèles funéraires romaines aux armures des samouraïs japonais, elle puise dans les collections d’institutions locales et étrangères, comme le Musée des Beaux-Arts, Lugdunum – Musée et Théâtres romains et Gadagne à Lyon, ainsi que le Metropolitan Museum à New York, le Louvre Abu Dhabi et le Staatlichen Kunstsammlungen Dresden. Elle exhume des récits transhistoriques de fragilité et de résistance et les confronte à diverses oeuvres réalisées par les artistes invité·e·s de la Biennale.

Texte En savoir plus : Droite

 

Au macLYON, Beyrouth et les Golden Sixties présente un moment charnière de l’histoire moderne du point de vue d’une crise en cours, soulignant l’enchevêtrement des cycles passés et présents de fragilité et de résistance. Avec plus de 230 oeuvres d’art de 34 artistes et 300 documents d’archives provenant de plus de 40 collections privées, cette partie de la 16e Biennale de Lyon présente de nouvelles perspectives sur une période charnière de l’histoire de Beyrouth, une ville qui est toujours accablée par le poids de ses ambitions irréconciliables.

Beyrouth et les Golden Sixties : A Manifesto of Fragility est organisée par Sam Bardaouil et Till Fellrath. L’exposition est organisée en coopération avec le Gropius Bau, Berlin.

FAQ